Les 7 vents les plus courants que vous trouverez en Méditerranée

Bora, Sirocco, Meltemi, Tramontana, Lebić, Mistral et Marin sont les vents les plus courants de la Méditerranée. Comment les connaître à l'avance et que devez-vous attendre d'eux en mer ?

Des milliers de plaisanciers se rendent chaque année dans les marinas de Croatie, du Monténégro, de Grèce, d'Italie et de Turquie. Certains, pour profiter de vacances de voile paisibles, d'autres, pour expérimenter la puissance de la mer et une bonne dose d'adrénaline. Le grand avantage de la Méditerranée est qu'il y a plusieurs vents prévisibles qui soufflent régulièrement. En les connaissant, vous pouvez très bien prévoir le temps et adapter votre plan de navigation en conséquence. Alors, à quoi pouvez-vous vous préparer en Méditerranée ?

Aperçu des vents qui soufflent en Méditerranée

Aperçu des vents en mer Méditerranée

Marin - vent chaud du sud-est

Le Marin, tout comme le Jugo et le Sirocco, est un vent méditerranéen typique, soufflant du sud-est. Le Marin, en particulier, est un vent chaud qui a tendance à tourner vers le sud. Il souffle de la mer, ce qui entraîne une forte humidité et une brume sèche, qui peuvent nuire à la visibilité. Il provoque ensuite d'intenses précipitations et du brouillard lorsqu'il se déplace vers les terres. Comme il souffle de la mer, il est plus fort en pleine mer et moins intense près du rivage.


La nature du Marin est également largement déterminée par la période de l'année, car il souffle toute l'année. De la fin du printemps au début de l'automne, il a tendance à être modéré à faible, sans rafales ni changements significatifs. Entre octobre et avril, on peut le rencontrer très souvent, il est fort et peut apporter de grandes rafales et des vagues hautes et déferlantes qui s'écrasent violemment sur la terre dans les terrains accidentés.

Voilier dans la brume en pleine mer

Un autre facteur qui vous aidera à repérer le Marin, même sans application météo, est votre position en Méditerranée. Il est influencé par les basses pressions à l'ouest et par les hautes pressions vers les Alpes et l'Europe centrale. De ce fait, on le trouve le plus souvent sur les côtes du sud de la France et de l'Adriatique. On peut sentir l'arrivée du Marin car la température augmente, la pression baisse et l'humidité de l'air augmente, ce qui lui donne une forte odeur de sel. De même que le vent sec du nord appelé Tramontane, il influence le temps dans les zones côtières.

YACHTING TIP.COM : Pour des conseils sur la navigation lorsque le vent souffle au large, où jeter l'ancre dans ces conditions et d'autres spécificités de ce vent de sud-est, lisez l'article Le Marin : un vent doux qui peut entraver vos plans de navigation.

Sirocco - la liaison aérienne entre l'Afrique et l'Europe

Comme le sirocco souffle sur toute la Méditerranée, ce type de vent relativement fort venant du sud a acquis une variété de noms locaux. Les Croates utilisent le terme Jugo, les Slovènes le terme Široko, les Italiens le terme Scirocco et il existe d'autres noms locaux tels que chili, Khamsin ou Simoon. Comme pour le Marin, la force du Sirocco dépend de la saison. En été, vous pouvez vous attendre à une navigation agréable avec des vents légers, mais il peut aussi être un véritable casse-tête pour les capitaines et les équipages.


Si vous voulez identifier l'approche du sirocco même sans l'aide d'une prévision météorologique, il vous suffit d'avoir des connaissances de base en météorologie, tout en vérifiant régulièrement la pression atmosphérique, l'humidité et la couverture nuageuse. Le sirocco se forme au-dessus du Sahara, où il est incarné par de l'air sec, souvent avec des particules de poussière. Il se déplace ensuite à travers la Méditerranée vers l'Europe, en absorbant de l'humidité au passage. Au fur et à mesure de sa progression, des nuages de pluie peuvent se former et provoquer une baisse de pression.

CONSEIL DE YACHTING.COM : Presque chaque fois que nous levons les yeux vers le ciel, nous voyons des nuages. Ils fascinent l'humanité depuis la nuit des temps. Ils ont été une source d'inspiration pour les artistes et une occasion pour d'autres de jauger la météo. Il n'est pas nécessaire d'être un professionnel pour savoir ce que signifie un ciel nuageux ! Pour un plaisancier, cette connaissance est presque indispensable. Apprenez à lire les nuages pour savoir quel sera le temps qu'il fera.

L'équipage d'un yacht avec des enfants en vêtements chauds pendant une tempête en mer.

C'est aussi ce à quoi cela peut ressembler à bord lorsque vous tombez sur le Sirocco.

Son trajet depuis le Sahara est très long, ce qui permet de le prévoir bien à l'avance et de vous épargner la peine de le traverser. Pendant son approche, vous pouvez vous attendre à une navigation agréable, mais dès qu'il commence à souffler, vous devez chercher une marina ou un mouillage sûr. Les marins ont ainsi tout le temps de prendre des décisions et de se préparer. Contrairement, par exemple, à la bora, qui arrive généralement sans prévenir.

CONSEIL DE YACHTING.COM : Vous voulez en savoir plus sur la façon dont se forme le Sirocco, sur la façon de naviguer avec lui et sur les ports où il faut se cacher ? Lisez notre article approfondi, Le Sirocco : un lien entre le désert et la mer.

Ne négligez pas ces conseils de navigation :

Mistral - un parcours d'adrénaline pour les marins expérimentés

Lemistral est un vent froid et fort venant du nord-ouest, adapté aux marins expérimentés, mais les débutants devraient l'attendre. Il est plus fréquent en hiver et au début du printemps. Le mistral prend naissance dans le Golfe de Gascogne, sur la côte ouest de la France, dans une zone de haute pression, et le long de la côte italienne, dans une zone de basse pression. Au moment où ces deux courants d'air se rencontrent, ils créent des vents très forts. La bonne nouvelle est que pendant l'été, le mistral est frais et agréable. Et ce n'est qu'en hiver, de novembre à avril, que le mistral devient plus fort.


Surtout en hiver, lorsque le courant d'air est froid, il devient lourd et tombe d'en haut. D'autant plus que l'air froid et lourd des chaînes de montagnes s'ajoute à son poids. La vitesse du mistral est augmentée par les vallées et les cols par lesquels le vent passe, car ils agissent comme une buse. Il n'est pas rare que le mistral atteigne facilement des vitesses de 65 km/h (8 degrés Beaufort) à 180 km/h (12 degrés Beaufort) dans certaines régions. C'est ce qui le rend si dangereux. Non seulement il ravage les plantes et les arbres sur terre, mais en mer il joue avec les navires comme avec des petits jouets.

Phare de Mangiabarche avec de grosses vagues dans une tempête de vent qui s'écrasent contre lui.

Le phare de Mangiabarche, sur la côte ouest de la Sardaigne, battu par les vagues et les vents des maîtres.

Si vous êtes un marin inexpérimenté ou si vous naviguez avec un équipage inexpérimenté, il est plus sage d'annuler votre voyage et d'attendre que le vent se lève. Même les marins expérimentés peuvent avoir des difficultés avec le mistral ou souffrir du mal de mer, car ce vent produit des vagues courtes mais hautes (facilement de 5 à 7 mètres). Naviguer à la voile ou au moteur demande donc une certaine habileté et de la sagesse. En outre, il est difficile de prévoir le mistral longtemps à l'avance. Les nuages lenticulaires (ils ressemblent à une lentille ou à une soucoupe volante), s'ils apparaissent au coucher du soleil, sont un indice certain. Plus ils sont sombres, plus le vent soufflera fort. En cas de tempête, il vaut la peine de garder un œil sur les prévisions météorologiques, où un avertissement sera affiché avant l'arrivée du mistral.

CONSEIL DE YACHTING.COM : Découvrez comment naviguer dans un mistral, comment l'éviter et comment y survivre en pleine mer dans l'article : Le Mistral : un turbo pour les marins expérimentés.

Bora - une surprise imprévisible et sans préavis

Les vents forts et froids avec de fortes rafales, soufflant du nord ou du nord-est, sont typiques principalement de la côte orientale de l'Adriatique. Ils passent généralement sans avertissement ni accompagnement de phénomènes météorologiques. Sans aucun changement de pression, formation de nuages ou mauvais temps, les fortes rafales de vent commencent simplement à tomber du ciel, ce qui présente des conditions très dangereuses pour les marins et le matériel.


LaBora frappe le plus fort en automne et en hiver, mais vous pouvez également la rencontrer pendant la haute saison, lorsque les vents sont moins intenses. La Bora produit des vagues courtes et peu profondes qui ne sont pas aussi susceptibles de provoquer le mal de mer que certains autres vents, mais qui rendent la conduite du bateau très difficile. Évitez également de contourner les îles par leur côté au vent pour éviter de vous échouer ou de vous retrouver sur des rochers en cas de rafales de vent.

Une Bora ou Bura naît au sommet des montagnes où une grande masse d'air froid est créée. Elle commence alors à tomber dans les vallées et sur la côte, en raison de son poids. En descendant, elle prend beaucoup de vitesse et, lorsque la gravité la force à traverser l'air plus chaud et plus léger des basses altitudes, elle soulève la mer de façon spectaculaire. Cela entraîne la formation de copeaux d'eau et d'écume qui transportent de fortes rafales non seulement sur la mer mais aussi sur la terre. La vitesse de la bora peut également être renforcée par la pression atmosphérique, qui pousse l'air froid de la terre vers la mer. Les vents de bora les plus forts en Croatie se situent dans la zone du canal Velebit (Pag), dans le golfe de Kvaner (Krk, Cres, Rab, Goli Otok) et sur la Riviera Makarska. Plus on descend vers le sud, plus la bora est faible dans l'ensemble. Voyez à quoi cela ressemble sur un bateau lorsque la bora croate souffle.

TIP YACHTING.COM : Découvrez comment naviguer et mouiller dans la Bora et comment l'éviter, dans l'article : La Bora : le fléau de l'Adriatique.

Tramontana - vent glacial des montagnes

La Tramontane est un vent froid et fort venant des montagnes qui se produit dans toute la Méditerranée. Alors que les autres vents méditerranéens ont tendance à être plus spécifiques à une région particulière - comme la Bora en Croatie, le Mistral en France ou le Meltemi en Grèce, la Tramontane souffle partout et est souvent confondue avec d'autres types de vents. Elle se forme là où une haute pression rencontre une basse pression et crée un fort jet d'air. Sa vitesse peut être affectée, comme dans le cas de la Bora, par le relief accidenté et montagneux, où elle prend sa masse. Sa vitesse est également augmentée par les vallées et les cols qui agissent comme un jet.

Grosses vagues en pleine mer par vent fort

La Tramontane n'est pas aussi forte que la Bora ou le Jugo, mais tout comme ces deux vents, elle est plus forte en pleine mer, où elle peut également soulever des vagues allant jusqu'à cinq mètres. En même temps, il apporte avec lui un apport d'air très froid et la chute des températures exige des vêtements de voile appropriés. Les débutants devraient éviter de naviguer dans la Tramontane, mais les marins expérimentés apprécieront de naviguer dans un vent relativement stable et sans rafales inattendues.

CONSEIL DE YACHTING.COM : Vous vous demandez comment prévoir ou jeter l'ancre dans la Tramontane ? Consultez l'article détaillé : La Tramontane : un vent du nord idéal pour les marins et les véliplanchistes expérimentés.

Lebić/Libeccio - un bon serviteur mais un mauvais maître

Lebić est un vent de nord-ouest à ouest qui souffle sur tout le pourtour méditerranéen. D'où sa grande variété de noms, tels que Libeccio, Levech, Llebeig, Lbić, Labech ou Livas. On le rencontre le plus souvent dans le nord de la Corse, en France et en Italie, mais l'Adriatique n'en est pas exempte. Ce n'est pas un vent très apprécié des plaisanciers, car il apporte de violentes tempêtes et des vagues chaotiques qui se croisent (mer croisée). La bonne nouvelle, c'est qu'il ne dure jamais trop longtemps.


Le Lebić est un vent humide et très chaud qu'il est difficile de prévoir. Il coïncide généralement avec le départ du vent du sud et précède un front froid. Vous pouvez reconnaître l'arrivée du Lebić au mur de nuages à l'ouest, ce qui ne présage rien d'agréable. À ce moment-là, vous pouvez vous attendre à de violentes tempêtes et à de hautes vagues. Malgré cela, les Lebić apparaissent généralement sans prévenir et peuvent représenter un danger, notamment pour les petits bateaux. Si vous voyez un Lebić en approche ou dans les prévisions, il est payant de chercher immédiatement un refuge sûr.

CONSEIL DE YACHTING.COM : Le Libeccio est un vent imprévisible, mais vous pouvez tout de même vous y préparer. Si vous vous demandez comment, lisez l'article : Lebić/Libeccio : un vent têtu et imprévisible .

Meltemi - le nordiste rude et imprévisible

Meltemi est avant tout un terme grec désignant un vent sec de nord qui peut gêner les marins, notamment en mer Égée et en Méditerranée orientale. Il souffle le plus souvent au cours des mois d'été et est le plus fort entre juillet et août. Il souffle normalement à environ 6 Beauforts, mais il n'est pas rare qu'il atteigne plus de 10 Beauforts. Il est très facile à repérer, le sable tourbillonne désagréablement sur les plages, il est presque impossible de se baigner dans la mer et, surtout, diriger le bateau dans les vagues peut perturber même les marins expérimentés. Ainsi, à l'approche du Meltemi, il est presque nécessaire de se mettre à l'abri.

La jetée d'un port fouetté par les eaux de fonte sur la côte ouest de l'île grecque d'Ios, dans l'archipel des Cyclades.

La jetée d'un port sous les assauts du Meltemi sur la côte ouest de l'île grecque d'Ios dans l'archipel des Cyclades.

Naviguer à travers le Meltemi n'est pas recommandé, même pour les marins expérimentés et lorsque ce type de vent se renforce, il arrive même que le trafic maritime soit arrêté. Le skipper n'a alors d'autre choix que de trouver au plus vite une marina abritée ou au moins de jeter l'ancre du côté sous le vent de l'île. Le plus gros problème est celui des hautes vagues, qui peuvent atteindre jusqu'à quatre mètres.

CONSEIL DE YACHTING.COM : Vous vous demandez quelles situations délicates attendent les marins lorsque le Meltemi commence à souffler ? Consultez le guide détaillé dans l'article : Le Meltemi grec : ami ou ennemi ?

Il est payant de prendre la mer au bon moment. Réservez votre bateau à l'avance, contactez-nous.

FAQ Le vent en Méditerranée, ses types et ses caractéristiques